Ne jamais désespérer d’espérer

En ce mois de novembre, mois des défunts, mois de la communion des saints, malgré tous les événements douloureux qui marquent l’aujourd’hui de notre monde déchiré par les conflits et dévasté par les armes, c’est dans l’espérance et la joie que nous ne cessons d’élever au ciel une clameur de prière en levant les yeux vers le Seigneur et en espérant sa miséricorde. Nous osons  croire que le Dieu qui a vu la misère de son peuple en esclavage en Egypte et qui a choisi Moïse pour sa libération est capable d’agir aujourd’hui dans notre monde à travers ces hommes et ces femmes qui cherchent à ouvrir des fenêtres de lumière auprès de ceux qui sont plongés dans la nuit des conflits et la folie de la guerre. En semant la guerre, nous détruisons l’avenir. Le pape François, en nous rappelant que «la guerre est toujours une défaite», «une destruction de la fraternité humaine», invite la famille humaine à retrouver le chemin de la paix.

Le dernier dimanche de ce mois, le 26 novembre, nous allons clôturer l’année liturgique A en célébrant la fête du Christ Roi de l’univers. À la lumière de l’évangile qui sera proclamé,  nous serons invités à renouveler notre ardeur missionnaire en témoignant au monde l’Amour de Jésus. Comme le dit la bibliste Marie-Noëlle Thabut, cet évangile dit « le lien essentiel du Christ avec celui qui a faim, qui a soif, qui a froid, qui est blessé… avant de nous renvoyer au jugement de Dieu. Dès lors, saisir le Christ dans le plus petit creuse notre espérance parce qu’il y a du sens à se mettre au service de celle, de celui qui souffre. Avec eux, nous attendons le retour du Christ dans la gloire. Avec ces femmes et ces hommes, nous inventons les mots de l’Evangile pour aujourd’hui. Avec ces sœurs et ces frères, nous rendons concrètes nos tentatives de réconciliation. Le Christ est Roi et, dans son royaume, la joie est un don qui naît du service, de la générosité et du désir d’espérer ensemble. »

Le premier dimanche de décembre, le 3eme jour du mois, nous ferons notre entrée dans le temps de l’Avent. Comme chaque année, nous prendrons 4 semaines pour préparer la célébration de Noël et la venue de l’enfant Jésus. Le troisième dimanche de l’Avent, le 17 décembre, nous aurons à poser un geste de solidarité en Église, en organisant une collecte spéciale. Comme le rappellent les évêques, l’Église n’est pas réellement fidèle à Jésus si elle ne met pas en son centre le pauvre, l’exclu, l’opprimé. L’Action Vivre Ensemble nous invite à soutenir nos associations locales contre la pauvreté et l’exclusion. Belgrade a choisi de soutenir l’association « Inside-Out » et Flawinne a choisi l’association « Coquelicot/Cinex ».

Face aux conflits, aux guerres qui déchirent l’esprit du monde, ne désespérons pas d’espérer et prions pour que l’Église soit plus que jamais signe de concorde et un instrument de paix. Que les croyants de toutes les religions préservent l’unité de la famille humaine et soient des artisans de communion et de fraternité dans le monde. Puissions-nous marcher vers Noël en vivant et en faisant vivre un Avent en « veilleurs actifs ».

Pour télécharger le bulletin : cliquez ici

Programme spécial des festivités de Noël 2023

Concert de Noël

À l’église Saint Joseph de Belgrade

Le samedi 2 décembre à 20heures, concert de musique de chambre: c’est l’Ensemble Bleu Miroir qui régalera nos oreilles… L’Ensemble Bleu Miroir comprend trois femmes, trois musiciennes, trois belges, trois wallonnes… unies par leur passion commune pour la musique de chambre. Il s’agit de Caroline de Mahieu – mezzo-soprano, Manon Amorison – piano et de la Belgradoise Amélie Debecq – Flûte traversière et violoncelle. Elles se sont rencontrées lors de leurs études à l’Institut Supérieur de Musique et de Pédagogie (IMEP) de Namur.

Le vendredi 15 décembre à 19heures, concert organisé par le Foyer Saint-Augustin. Il sera chanté en partie, par les enfants eux-mêmes sous la direction de Jasmine Daoud, la cantatrice qui avait donné le concert de l’an dernier.

Célébration communautaire du pardon pour les deux communautés 

Le mercredi 21 décembre à 18h00, à l’église Notre-Dame de l’Assomption de Flawinne

Messes de Noël :

Le 24 décembre à 17heures 45: Veillée etmesse de la nuit de Noël à Belgrade pour les deux communautés

Le 25 décembre à 9heures 30 : Messe du jour de Noël à Flawinne

Le 25 décembre à 10heures 45 : Messe e du jour de Noël à Belgrade.